Recherche

Prégnénolone 50 mg - 60 gélules

Prégnénolone 50 mg - 60 gélules

La prégnénolone est certainement à ce jour le meilleur supplément pour la mémoire.

Plus de détails...

26,50 €

PRG

Disponibilité : Livraison 2 à 3 semaines

30 autres produits dans la même catégorie :

Boîte de 60 gélules

 

Ces suppléments hormonaux sont considérés comme des compléments alimentaires depuis plus de 20 ans. Ils sont fabriqués dans un laboratoire respectant les bonnes pratiques de fabrication pharmaceutiques (GMP). Ils sont stockés et expédiés des États-Unis.

Nous vous rappelons que le « régime d’exception » permettant l’importation à usage privé (non destiné à la revente) de médicaments ou de suppléments nutritionnels qui ne seraient pas disponibles dans le pays où vous résidez, est une tolérance bien établie, sanctionnée par une abondante jurisprudence dans la plupart des pays européens. Cette tolérance correspond généralement à quelques semaines de consommation personnelle;

Preg = mémoire, fonctionnement cérébral, humeur...

Elle est certainement à ce jour le meilleur supplément pour la mémoire

 

Quelles sont donc, les modalités d’utilisation de la « preg » ?

 

En premier lieu sur les fonctions cérébrales, l’humeur, la mémoire et la pensée.

 

Les sujets supplémentés signalent une augmentation de résistance à la fatigue nerveuse, une plus grande vivacité et une plus grande clarté d’esprit.

L’influence de la preg sur la « chimie cérébrale » est attribuée à son action antagoniste des récepteurs GABA des cellules cérébrales – et ceci, à l’inverse des « benzodiazépines » plus communément appelées « tranquillisants » qui sont des « GABA agonistes » et qui sont bien connus pour altérer la mémoire. (voir plus loin).

Il est à peu près démontré que la « preg » interfère également avec d’autres récepteurs cérébraux.

Le nombre de nos cellules diminuant avec l’âge, la quantité de neurostéroïdes en circulation (type « preg » ou DHEA…) décroît également avec celui-ci.

Notre « système à penser » devient moins efficace (oubli de mots …). Il est donc légitime de songer à une supplémentation nutritionnelle (DHEA, PREG, GABA, gingko 120 "extrait standardisé" C et au B.C.B. vitamines, minéraux, acides gras et aminés servant de précurseurs) pour contrebalancer ces déficiences.

 

Des recherches essentielles ont porté sur la maladie d’Alzheimer.

 

Bien que la cause exacte de cette affection soit mal connue, l’étude du Docteur Roberts, avec des doses de 525 milligrammes/24heures, associées à des anti-inflammatoires non stéroïdens de type « indométacine » a donné des résultats prometteurs, d’où la poursuite de cette voie de recherche à l’heure présente.

L’efficacité de la « preg » sur la mémoire et la pensée a été mise en relation de par son interaction avec les récepteurs cérébraux NMDA (N-Méthyl D-Aspartate) dont la stimulation joue un rôle primordial dans le stockage de l’information.

 

On considère aujourd’hui la « preg » comme le meilleur stimulant mémoriel connu ! (Dr Flood : Geriatric Resarch and Clinical Center, St Louis, Missouri).

 

La preg a également une action sur l’humeur

Il a été par ailleurs observé que certaines personnes pouvaient avoir dans leur liquide céphalo-rachidien des taux de « preg » et de DHEA indépendant des taux de progestérone (George, 1994). Ce qui indiquerait dans le cas où ces taux seraient bas la nécessité d’une supplémentation directe en « preg » et/ou en DHEA pour agir, si nécessaire sur l’humeur.

 

La « preg » peut contribuer à diminuer l'hypertrophie prostatique :

Une expérience a été conduite auprès de 57 patients âgés de 30 à 80 ans. – 40 sujets présentaient une HBP (hypertrophie bénigne de la prostate) et 17 un cancer prostatique. Les dosages hormonaux réalisés après quelques mois d’administration de doses de 50 et 100 milligrammes/24 heures n’ont pas révélé de différences significatives mais certains sujets ont signalé une augmentation de leur confort par diminution de la fréquence des mictions nocturnes.

 

« Preg » peut être un complément utile pour les sujets atteints de polyarthrites rhumatoïdes : Les doses administrées doivent être assez fortes (nous conseillons, dans ce cas une surveillance médicale) de l’ordre de 100 à 300 milligrammes par 24 heures. Aucune intolérance n’a été signalée, et l’amélioration a été généralement ressentie en moins de 2 semaines au plan de la douleur ! Elle s’est maintenue après arrêt de la supplémentation.

Cet effet a été d’autant plus significatif lorsqu’elle a été associée à l’aspirine, aux anti-inflammatoires de type « ibuprofène » ou « naproxène » : la « preg » a permis de diminuer de plus de moitié les doses efficaces de ces anti-inflammatoires, réduisant ainsi les risques gastriques et /ou rénaux.

 

Comment s’effectue la production de la preg ?

Elle s’effectue à partir du « chef d’orchestre l’hypophyse » qui va en réguler la production, opérant une balance selon qu’il y aura trop ou pas assez de sécrétion (phénomène d’homéostasie).

 

La « preg » est-elle sans danger ?

Des doses de « preg » de 5 grammes /24 h. n’ont donné lieu à aucune réaction secondaire.

Des doses de 150 milligrammes/24 heure, pendant 75 jours, chez 25 patients volontaires ont abouti au même résultat.

Le Docteur Grégory Pincus a donné des doses de 100 milligrammes/24 h. pendant 4 mois et a constaté l’absence de tout effet secondaire. Poursuivant son étude chez des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer et avec des doses de l’ordre de 525 milligrammes/24 h., pendant 3 mois : aucun effet toxique n’a été signalé.

 

 

A quelles doses utiliser la « preg » ?

Elles vont à ce jour de 1 à 100 milligrammes par 24 heures. En référence à l’ensemble des expériences cliniques réalisées, il semble judicieux de débuter par des faibles doses de l’ordre 25 milligrammes (polyarthrite)par 24 heures (ou 50 tous les deux jours) et de les augmenter progressivement jusqu’à 50 milligrammes par 24 heures.

 

Peut-il y avoir surdosage ?

Les sujets jeunes (moins de 50 ans) peuvent transformer des doses excessives de PREG en d'autres hormones: DHEA, cortisol, aldostérone... En conséquence si vous constatez un énervement, un gonflement du visage (cortisol), une augmentation de la tension artérielle (aldostérone), une peau ou des cheveux gras (DHEA) réduisez les doses: ces signes s'amenderont rapidement.

 

Peut-on doser la PREG dans l'organisme ?

Oui, un taux sanguin inférieur à 2 ng/ml est un signe de déficience. Des dosages salivaires ou urinaires très bas de cortisol et S-DHEA et des dosages urinaires bas de 17-céto et 17 hydroxystéroïdes sont également un signe d'alerte. La stimulation de la sécrétion de l'hormone de croissance par les acides aminés dits "sécrétagogues" augmente également la sécrétion de PREG

 

Eléments de bibliographie sur la prégnénolone :

 

- La bible anti-âge, Drs Rueff et Nahon, Editions Jouvence

- Comment rester jeune plus longtemps, Drs Hertoghe et Nabet, Ed Albin Michel

- Flood « Preg. Sulphat. Enhancespost training memory process » – National Academy Sci USA 7 ; 1992, 10806-10/ 1995

- Guth « Key role for preg after spinal cord injury » - Na. Ac Sci. USA, 12308-12, 1994

- Mc Gavack « The use of « preg » in various clinical disorders » - Journal of Clin. Endocrinol. 11 : 559-577, 1951

- Wu « P sulfate positive allosteric modulator at the NMDA receptor » - Mol Pharmacol 40: 333-6, 1991.

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Prégnénolone 50 mg - 60 gélules

Prégnénolone 50 mg - 60 gélules

La prégnénolone est certainement à ce jour le meilleur supplément pour la mémoire.

Donnez votre avis